Recette – Ça vous dit de manger des nouilles ramen malgré la phénylcétonurie?

Je suis toujours à la recherche de manières de recréer des aliments ou repas qu’une personne atteinte de phénylcétonurie ne peut manger. Parfois, je me heurte à de sérieuses difficultés, mais la plupart du temps j’obtiens des résultats concluants. C’est le cas avec cette recette de nouilles ramen asiatique que j’ai essayé aujourd’hui. L’ingrédient magique? Des nouilles ramen de konjac. 😁

Le konjac est vraiment un ingrédient merveilleux. Presque aucun glucides, très peu de calories et pas de protéines! En plus, il s’agit d’une racine, donc pas de farine, pas de gluten, etc. C’est vraiment parfait pour toute personne qui souhaite faire attention à sa santé, à son apport en glucides et, bien entendu dans notre cas, à son apport en protéines.

Ingrédients

  • Un sac de nouilles ramen de konjac
  • Échalotes – 1/2 tasse
  • Ail émincé – au goût
  • Piment vert – 1/2 tasse
  • Huile de sésame
  • Beurre (facultatif)
  • Sauce soya – 1 c. table

Commencez par faire revenir les légumes dans un poêlon à feu doux avec l’huile de sésame. Ensuite, déposez les nouilles dans le même poêlon après les avoir bien rincée et asséchées ( vous pouvez utiliser un essuie-tout). Faites revenir longuement jusqu’à ce que ça commence à grésiller un peu, puis ajoutez une noix de beurre pour terminer avec la sauce soya. Laissez mijoter un peu et le tour est joué.

Laissez-moi savoir si vous avez apprécié cette recette dans la section commentaires ou sur mes réseaux sociaux. Bon appétit!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s